La marche de la P4 vers la P3 continue.

Un dimanche ensoleillé à Henri-Chapelle, une très belle salle pour un match important : Spa doit gagner pour continuer son rêve de P3, et Henri-Chapelle, qui ne peut plus être premier, rêve d’une seconde place qui lui laisserait une chance de monter aussi.

Mais l’exaltation spadoise retombe très vite : adieu la belle salle, on joue dans la petite salle rikiki qui favorise les joueurs lents et les défenses de zone, à cette déconvenue s’ajoute des supporters bruyants venus de SFX, non pas supporter Henri-Chapelle mais déstabiliser les spadois (leur propre montée est en jeu). Heureusement une forte délégation spadoise est venue et fait contrepoids. C’est donc dans un brouhaha assourdissant que se déroule toute la rencontre.

Les locaux marquent les 3 premiers points de la rencontre, après ce bref moment d’extase ils ne sont plus jamais passés devant, mais le stress est resté présent jusqu’à la dernière seconde tant la pression des joueurs locaux était importante. Mais à chaque fois qu’ils réussissaient à remonter de quelques points, le spadois donnaient un coup de rein pour repartir en avant. Le résultat est clairement mérité : 60-72, les locaux (joueurs, coach, accompagnants) peuvent pleurer toutes les larmes de leur corps, maudire les dieux et les arbitres, cela ne changera rien : Spa est vainqueur.

Henri-Chapelle qui a été incapable, malgré tout ces stratagèmes, de gagner à la régulière, semble vouloir introduire un recours : suite au prochain épisode.